Saclay

Plateau de Saclay : concours international d’idées

La ville centre compacte et hyper attractive est financièrement peu accessible. La ville pavillonnaire néo rurale attire toujours plus de nouveaux habitants pour des raisons inverses : de l’espace à un apparemment moindre cout. Entre ces deux modèles, l’attractivité de la ville intermédiaire promue par les démarches de développement durable, compacte mais de faible intensité urbaine, semble moindre.

Construire une alternative effective à la ville pavillonnaire périurbaine, rendre la ville intermédiaire attractive, intensifier ses usages, sa desserte, son urbanité et ses qualités paysagères, déterminent les 3 principes d’aménagement proposés.

  1. Donner à la ville une forme qui la contienne, une densité qui lui confère une qualité urbaine et une limite qui la qualifie, à la façon d’un ‘’central parc’’ dont le rapport figure / fond ou ville / nature aurait été inversé.
  2. Dialoguer avec les espaces agricoles protégés comme étant une composante structurante de la ville, notamment par le dessin de leurs rives et un usage urbain de leurs franges : lotissements de jardin familiaux, jardins secondaires, cueillette, terrains de sport, parcs, promenade, …
  3. Structurer les nouveaux quartiers et déterminer leurs dimensions, en regard d’un double système de transport individuel et collectif à haute performance qui en optimise l’accessibilité par les infrastructures existantes et projetées.

 

Site : Plateau de Saclay (91 et 78)

Mission : Concours international d’idées

Maîtrise d’ouvrage : Etablisement Public d’Amenagement

Maîtrise d’oeuvre : Atelier Xavier Lauzeral architectes urbanistes

Étendue : 4 500 ha

Calendrier : Concours ouvert 2007